Posts tagged: Energy

juil. 19 2018

B4E et Offreurs de solutions industrie du futur en Ile de France

B4E soutient les travaux des entreprises « offreurs de solutions industrie du futur » en Ile de France et nous avons participé à la réunion de lancement le 11 juillet.
L’Alliance Industrie du futur a initié la démarche Offreurs de solutions confiée aux CCI de France, démarche qui consiste à répertorier et animer les offreurs de solutions technologiques innovantes pour l’industrie du futur. A ce jour, 836 offreurs en France dont 118 en Ile-de-France. Retrouvez-nous sur Alliance Industrie du futur
La CCI Paris Ile-de-France a décidé d’initier le lancement du Club des Offreurs de solutions franciliens qui s’est tenu le 11 juillet dernier afin de développer une synergie entre les offreurs d’expertises technologiques complémentaires.

mars 02 2018

Nos experts au 19e colloque du SER, Maison de l’Unesco le 8 février 2018

Le 19ème colloque du Syndicat des Énergies Renouvelables avait cette année un regard réaliste sur un monde en transition, sur les ambitions industrielle et sociale pour l’Europe, et pour les deux tiers de la population mondiale … qui en 2050 vont vivre dans des villes.

Un bémol sur le sujet de l’Afrique où 620 millions de personnes n’ont toujours pas accès à l’électricité. La COP22 de Marrakech (2016), où la présence importante d’associations Africaines, a fait ressortir que les besoins ne sont pas seulement énergétiques. Bien que les énergies renouvelables aient certainement un rôle majeur à jouer, il faut absolument les accompagner d’un développement sociale et économique des pays.

On cite M. Philippe MAUGUIN, PDG de l’INRA (A comme Agriculture) : Éviter que les débouchés énergétiques ne viennent pénaliser les débouchés alimentaires


nov. 27 2016

Après la COP 22 – Nos refléxions

La question que nous posent spontanément nos partenaires, connaissances et élus locaux : la COP 22 était-elle réussie ?

La réponse rapide est fatalement oui, puisque la prise de conscience des dérèglements climatiques et le RDV annuel pour en parler sont fondamentalement des actes positifs. En effet, ces rencontres rappellent sans cesse à l’humanité les dangers climatiques qui la guettent.

Avant la COP22, il y avait la 21, la 20, la 19 et la 18… Nos Experts regardent les évolutions et cherchent en permanence quelles rôles doit jouer notre réseau d’Experts pour être et rester un acteur « constructif » dans la lutte contre le réchauffement climatique ? Il s’agit pour le réseau de transférer des savoir-faire de R&D, et des expériences technologiques et scientifiques dans les domaines énergétiques vécus dans un pays industriel tels La France ou l’Allemagne.

Apres la COP 22

A Doha, c’était la COP de « la dernière conférence de la dernière chance », à Varsovie c’était la COP « du tournant en l’atténuation et l’adaptation », à Lima on parlait déjà de « green economy », à Paris la COP des accords et Marrakech était sous le signe de « l’action ».

Les pays du nord s’engagent à atténuer les rejets à l’origine de l’effet de serre, et aident les pays « non industriellement développés » à s’adapter aux conséquences du réchauffement climatique qui sévi actuellement chez eux. Les fameux accords de Paris étaient claires sur la répartition des efforts financiers pour le climats : la répartition 50/50 entre l’atténuation et l’adaptation.

Or ce n’est pas ce qu’on observe dans la réalité, les sommes consacrées au climat sont en deçà des réels besoins et dans la pratique des répartitions, on est très loin des 50/50. Les 50% consacrés à l’adaptation, destinées aux pays du sud, c’est « la dette climatique » qui engagent les pays industrialisés et qu’avait évoqué à la COP21 M. François HOLLANDE, président de la République Française. Quand l’adaptation ne représente que 20%, ce n’est pas une situation équitable pour les pays du sud qui subissent le dérèglement climatique causé par les pays du nord. Sans vouloir faire d’étalage de chiffres dans cet article, nos différentes discussions sur place donnent une idée sur une fourchette des besoins pour l’adaptation 300 à 500 milliards de Dollars par an, et le seuil maxi discuté à la COP22 est de 1 Milliard/an. Ci-après le texte tel qu’il a été rédigé dans la proclamation de Marrakech :

« Nous appelons à une augmentation des financements, des flux et de leur accès, conjointement avec une amélioration de la capacité et de la technologie, y compris des pays développés vers les pays en développement. Nous les pays développés Parties, réaffirmons notre objectif de mobiliser 100 milliards de dollars américains. »

Apres la COP 22 - education

A Marrakech la coopération sud/sud semble être le cadre qui servira au déploiement des actions et des financements. A part les actions du Maroc vers le continent Africain qui sont visibles, les mécanismes que mettra en place l’ONU pour pulser cette coopération ne sont pas encore clarifiés.

Sur le plan industriel et celui des nouvelles technologies, la question importante qui se pose à nous est : comment se feront les transferts des savoir-faire nord/sud ?

nov. 11 2016

COP22: Nous y sommes – Jeudi 10/11/2016

C’est encore trop tôt pour parler des résultats des discussions…

On s’en doute puisque les négociations sont toujours en cours. Il y a plutôt quelques inquiétudes sur la position des EU suite aux résultats des récentes élections. Ce qui a filtre c’est que cela ne perturbe pas les discussions en cours (source : expert transversal).

COP22

B4E s’est déplacé a Ouarzazat où NOOR 1 fonctionne. Bientôt il y aura a Ouerzazat la plus grande station solaire au monde.

Une réunion entre Joseph IRANI et la société MASEN a eu lieu pour voir comment le B4E pourrait intégrer dans ses formations la nouvelle dimension du Maroc dans ces technologies.

Madame Anne HIDALGO, Maire de Paris, a visite la zone verte. Bonne initiative, puisque c’est dans cette zone que la réalité des besoins du continent Africain s’exprime. Et c’est dans cette zone que le “local ressources, local choices” porté par nos Experts, exprime sa justesse.

A son passage elle a salue Joseph IRANI et au même endroit, elle a été rejointe par le Président de la région de Marrakech, avec lequel elle a continué sa visite.

COP22 Visite Anne Hidalgo Maire de Paris

Désolé pour la qualité de la photo, mais nous sommes des pros de la thermodynamique – les belles photos, c’est un autre métier.

janv. 25 2016

WFES 2016 Day 4

Le dernier jour … Il reste le souvenir des moments agréables, comme par exemple d’écouter le « Recycled Orchestra ». Effectivement, WFES2016 a intégré la thématique de la valorisation des déchets. Cette initiative a été mise à l’honneur lors de la cérémonie d’ouverture.

Recycled Orchestra

« Recycled Orchestra » – Un moment agréable

Recycled Orchestra

janv. 21 2016

WFES 2016 Day 3: Ce qui a évolué depuis WFES 2012

En 2012, B4E a participé pour la dernière fois à WFES. Depuis, on a constaté des évolutions techniques et technologiques.

Nous ne vous privons pas de la plus évidente:

Panneau solaire sans entretien vu 2012

Nous avons vu ce panneau solaire à Al Ain en 2012.

Panneau solaire avec entretien vu 2016

L’avancée remarquée en 2016! Il était temps

janv. 18 2016

WFES 2016 Day 1: Ceremonie d’ouverture

L’édition du congrès mondial des énergies du futur, WFES 2016, se tient comme d’habitude à Abu Dhabi du 18 au 21 janvier 2016. Nous y sommes pour la troisième fois.

Notre première impression: la cérémonie d’ouverture comme nous l’avons vue et vécue: « We must, we can, we should, and in Paris 2015 we did. » (Dr Al Jaber)

WFES 2016 Ceremonie Ouverture Ban Ki Moon

« It’s time for action » (Ban Ki Moon)

WFES 2016 Ceremonie Ouverture Gro Harlem Brundtland

Une grande femme

WFES 2016 Ceremonie Ouverture Preis SFZ

Notre clin d’œil en raison de nos origines – le projet d’élèves qui met en réseau des équipes d’écoles différentes de la région qui travaillent sur des énergies renouvelables: Le prix Zayed Future Energy Prize 2016

 

sept. 23 2015

Atélier CINOV « Energie pour tous – Ressources locales et choix locaux » le 13 octobre 2015

L’utilisation des technologies innovantes pour l’optimisation énergétique et thermique ne garantit ni la rentabilité économique, ni le rendu écologique escomptés tout au long de la durée de vie des installations, comme par exemple un site industriel ou des équipements municipaux. Les contraintes et interférences liées aux particularités locales sont à prendre en compte.

La viabilité économique et le rendu écologique des projets peuvent être obtenus à condition d’impliquer des experts thermodynamiciens avec un savoir-faire certain dès les phases des décisions stratégiques et politiques, et des orientations technologiques.

Des exemples montreront pourquoi des projets écologiques vertueux n’ont pas abouti. Lors de l’atelier seront exposées et discutées, des applications concrètes et utiles pour des choix intelligents qui valorisent des ressources locales, pérennisent le savoir-faire local, et créent une dynamique économique avec par conséquent des perspectives d’emploi local.

Les thèmes principaux de cet atelier sont la production et la maîtrise des énergies, l’industrie du futur, l’efficacité/la performance énergétique, et la responsabilité sociétale.

World Efficiency, qui tient sa première édition à Paris Porte de Versailles du 13 au 15 octobre, a pour ambition de réunir des solutions pour les ressources et le climat  à moins de 2 mois de la COP21.

Atelier animé par Martina Kost
« Energie pour tous : ressources locales et choix locaux »
A World Efficiency le 13 octobre à 10h50
Contactez-nous pour recevoir votre invitation avec un badge gratuit

Ici vous pouvez télécharger le dépliant

B4E participe au World Efficiency Show and Congress B4E participe au World Efficiency Show and Congress


mars 28 2013

Martina Kost intervient dans le cadre du projet RELWA pour l’IUT St Denis

Pour la deuxième année,  Martina Kost expliquera aux étudiants qui participent au projet RELWA (Renewable Energies for Living and Working Areas) avec l’IUT St Denis du 15/04/2013 – 26/04/2013 l’utilisation de l’énergie renouvelable géothermique par le chauffage urbain à La Courneuve. Une visite guidée ensemble avec le directeur de la SGMC (Société Mixte pour La Géothermie à La Courneuve) permettra aux étudiants d’apprécier l’installation en grandeur nature.

Annonce RELWA 2013

Charger le programme RELWA IP