Category: International

mai 15 2019

Salon CONTROL du 7 au 10 mai 2019 à Stuttgart en Allemagne

Nous travaillons pour l’entreprise CEDARNET SAS qui a développé une solution de modernisation pour des bancs de mesure dimensionnelle de type SIP .

Notre mission englobe le soutien technique pour vendre cette solution sur le marché allemand: trouver des prestataires locaux, mettre en place un réseau technique de support, qualifier des contacts, éditer la documentation technique etc.

Notre connaissance du marché industriel allemand et notre maîtrise de la langue allemande, ont permis à CEDARNET de se faire connaître rapidement sur le marché allemand. Dans ce contexte, nous avons assuré une présence sur le stand CEDARNET au salon CONTROL 2019 à Stuttgart.


 

mai 03 2019

WFES 2019 à Abou Dhabi – Abu Dhabi sustainable Finance Forum (ADSFF)

Le 16 janvier 2019 a eu lieu la session inaugurale du premier ADSFF. Joseph IRANI y était invité et vous trouverez ici son résumé en exclusivité.

L’objectif stratégique de ce forum est de créer un solide HUB financier pour les investissements à destination des projets pour le climat. Le champs d’intervention de cette entité est local et aussi dans d’autres pays du monde.

A la signature de la convention, la banque d’Abu Dhabi s’est d’ores et déjà engagée à injecter 10 milliards de dollars sur les 10 prochaines années pour des prêts en faveur de ces projets.

Les 24 autres signataires de la convention étaient présents (Ministres, chefs d’entreprises ou Directeurs de structures étatiques), ainsi qu’un panel d’experts financiers et de banquiers pour les débats.

Les banquiers et les experts financiers avaient exprimé leurs difficultés à savoir reconnaître si un projet est « vert » ou pas. Ces projets sont techniquement complexes et ils souhaitent qu’il y ait un répertoire précis mis à leur disposition qui classe les projets et les technologies éligibles. Cela les rassure et leur permettra de répondre efficacement aux demandeurs s’ils pourront accorder ou pas un crédit « vert ».

Ce « Sustainable Finance Agenda », dont l’ADSFF en donne le coup d’envoi, se dit en phase avec les objectifs 2030 de l’ONU et ses 17 SDGs (Sustainable Developement Goals). Il s’agit de mobiliser les efforts pour un développement économique équitable, avec l’intégration du social et la protection de l’environnement.

Un élément IMPORTANT à relever : bien que nous étions dans le monde économique des finances et in-fine du « green business », il y a eu l’acceptation par les présents que le développement durable, le développement social et le bien être de la population sont inter-connectés. Remarque : Cela n’est pas évident à le traduire sur le terrain,Voir ce qui suit.

J’ai demandé un entretien à Mme Eila KREIVI directrice du Capital Markets Departement de la Banque Européenne d’Investissement. Le sujet étant : A la COP 22 du Marrakech, il a été décidé d’un montant d’aide pour le climat à destination des pays d’Afrique. Depuis on est resté sur une ambiguïté majeure : comment faire la différence entre les projets du développement économique et social avec les finances qui vont avec et les financements fléchés « climat » (et inversement)?

Madame KREIVI confirme la complexité de faire des « financements conjoints ». Néanmoins elle précise que dans les projets financés par la ligne du développement économique, le critère environnemental est toujours pris en compte. Et elle précise que dans les faits, cela dépend de la capacité d’un état à investir sur son projet par exemple (Je tiens à remercier Mme KREIVI pour ce temps de discussion constructif).

Pour ce sujet que nous portons depuis la COP de Marrakech, l’objectif à atteindre est le suivant :

Pour les pays d’Afrique concernés par les financements décidées à la COP22, tous les projets pour le climat doivent intégrer le développement social et économique.
Il faudra donc que les financements dédiés Climat ou/et développement économique puissent s’abonder mutuellement pour que chaque projet, quelque soit son objet principal, puisse être respectueux du climat et du développement de la société (y compris le transfert des savoir-faire et l’emploi local.


févr. 08 2019

WFES 2019 à Abou Dhabi – Masdar City aujourd’hui (suite et fin)

Cette année, comme pratiquement tous les ans, nous étions présents au WFES d’Abou Dhabi (World Future Energy Summit 2019).  C’est aussi l’occasion de suivre l’Assemblée Générale de l’IRENA et de rencontrer les représentants des pays membres. Plus de 10 ans après, nous souhaitions savoir ce qu’est MASDAR CITY aujourd’hui.

Trouvez ici les propos de Joseph IRANI (Partie 2 et fin) :

Et pour finir ce blog, la question du transport se pose. En effet, en période de grandes chaleurs, parcourir des longues distances à pied est particulièrement difficile. Sur ce point, il est interdit (voir pas possible) de circules au sein de Masdar City avec un véhicule à moteur thermique. Il existe deux situations pour le transport :

Première situation, l’arrivée à la ville :

 Un grand parking extérieur pour garer son véhicule « grande distance »

Un véhicule électrique autonome pour le déplacement vers la destination

Deuxième situation : piéton dans la ville

Un mini bus électrique et autonome transporte les piétons d’un bout à l’autre d’une rue. Il s’agit de l’AUTONOM SHUTTLE

Le groupe en visite a testé ces deux transports autonomes : ça fonctionne.

Ce blog ne couvre pas l’ensemble du WFES. Il y aura certainement un deuxième sur une nouveauté stratégique pour l’accélération des projets dans le renouvelable.

Lire la partie 1 de ce retour.


févr. 04 2019

WFES 2019 à Abou Dhabi – Masdar City aujourd’hui

Cette année, comme pratiquement tous les ans, nous étions présents au WFES d’Abou Dhabi (World Future Energy Summit 2019).  C’est aussi l’occasion de suivre l’Assemblée Générale de l’IRENA et de rencontrer les représentants des pays membres. Plus de 10 ans après, nous souhaitions savoir ce qu’est MASDAR CITY aujourd’hui.

Trouvez ici les propos de Joseph IRANI (Partie 1) :

J’étais avec une délégation de membres du conseil de l’IRENA* originaires de l’Afrique du Sud, et notre guide était le directeur de l’urbanisme et du développement durable de la ville.

Cette photo illustre 2 points :

  • Le travail minutieux des architectes avec les chercheurs de l’université que Masdar City abrite, pour une conception bioclimatique de l’ensemble de la ville. Par exemple, optimiser l’orientation des rues et des bâtiments pour profiter des vents dominants et de zones où l’ombre est privilégiée.

  • Le type de bâti et les matériaux utilisés sont différents entre le début de la rue et ceux qui se trouvent au fond de celle-ci. Il s’agit là des différentes phases de la constructions de la ville, où les architectes avec les chercheurs avaient étudié plusieurs type de matériaux et de compositions de parois.

La photo à gauche illustre le travail sur les espaces de détente sur la ville.

Cette tour que la photo montre, est placée sur une place centrale de la ville et sa fonction est de ramener de l’air rafraichi vers la place. Pour cela les concepteurs avaient utilisé le principe du rafraichissement adiabatique.

Remarque personnelle : je l’ai baptisé « la tour du bonheur ». En effet, au pied de la tour il y a écrit « HAPPINESS » et surtout il y a 2 ou 3 ans, l’Emirat avait nommé une jeune ministre : « ministre du bonheur ». Mes compagnons de visite ne voulaient pas croire…

 

* L’IRENA (International Renewable ENergy Agency) est l’organisation intergouvernementale dont la mission est la promotion des énergies renouvelables à l’échelle mondiale, elle accompagne les états dans leur transition vers les énergies d’avenir à bas CO2. Elle a été créée en 2009 dont M. Jean-Louis BORLOO s’est félicité à l’époque en disant que la France est fière d’être un pays fondateur et signataire du traité fondateur de l’IRENA. Son siège est à Masdar city à Abou Dhabi et Madame Hélène PELOSSE en était la première présidente. Nous y étions présents.

Lire la partie 2.


janv. 16 2018

COP23 à Bonn : La fin optimiste

Nous terminons nos réflexions sur le vécu de la COP23 sur une rencontre très optimiste: Joseph Irani avec le préfet de la région Fukushima


 

déc. 31 2017

Stand Cinov à World Efficiency

Nous étions présents toute la journée au stand de Cinov à World Efficiency le 14 décembre 2017.

On n’a pas vu l’affluence des salons habituels – c’était peut-être lié à ce dernier jour de l’événement.

Mais la problématique affichée de notre présentation autour de l’usine du futur a permis d’engager de nombreuses discussions :

déc. 10 2017

Le retour de la COP 23 en prévision de World Efficiency

La 23ème conférence sur le climat COP23, organisée par les Iles Fidji, a eu lieu à Bonn en Allemagne du 06 au 17 novembre 2017. Notre Expert, Joseph IRANI était présent du 10 au 17 novembre.

Les participants aux évènements et débats parallèles, qui accompagnent les négociations officielles, étaient particulièrement bien accueillis. Tout était organisé pour faciliter l’accès, l’enregistrement et l’orientation vers les nombreux lieux des débats sur les nombreux sujets de la COP. Tout au long des journées, un bar café et boissons étaient disponibles et le repas de midi était servi pour tout le monde.

Le préalable précédent mérite d’être signalé. En effet, ces zones qui sont dédiées au monde associatif et populaire, pour permettre à tout un chacun de partager sa vision sur le changement climatique, sont “moins bien servies” que celles des officiels et les “gens importants de ce monde”. Un merci pour les organisateurs de ces journées.

Pour les discussions offcielles, la presse a déjà fait part de son contenu ainsi que des résultats, globalement c’est plutôt un sentiment de déception qui en filtre. Nous partageons ce sentiment au vu de ce que nous attendions “de concret” de cette COP. Le Présidant de la République Française, M. E. MACRON, avait fait part de son inquiétude pour les retards pris pour la mise en oeuvre des accords de Paris.

Joseph IRANI a l’expérience du suivi de ces grands RDV internationaux, c’est dans les espaces de discussion “populaires” qu’il trouve l’expression des besoins des populations qui subissent les effets du déréglements climatiques et surtout les difficultés qu’elles rencontrent pour leur quotidien. Leur voix n’est pas toujours fidèlement relayée… Nous sommes engagés dans le développement durable depuis les années 80. Ecouter les besoins, trouver les solutions adaptées au lieu, tenir compte l’humain et sa culture et ses moyens font partie de notre approche d’Expertise résumé par :

Energy for all, Local ressources Local choices.

Les débats

L’organisation et la méthode utilisée pour mener les débats a permis à tous les participants de s’exprimer et de donner leurs opinions sur les thèmes traités.

Les débats étaient de grande qualité et géré “comme à l’université”…

Notre déception, pourquoi?

la déception est à la hauteur de notre attente.

Nos attentes de la COP23 étaient la concrétisation de la COP22 de Marrakech dont les décisions étaient une suite logique des accords de Paris. Sur ce point notre déception est grande, et il nous faudra attendre la COP24 en 2018 pour commencer à préparer 2020. Alors, RDV est donné en Pologne pour l’année prochaine. Une année perdue pour le climat, malgré l’urgence de l’action exprimée par les pays comme la France…

Une question qui restait en suspend qui concerne les pays “pauvres” : pour les financements dédiés au climat à destination de ces pays, comment on fera la différence entre le développement et le climat? Et plus simplement comment on fera du climat sans le développement social et économique dans les pays pauvre? Encore pas de réponse, et aucun débat ni aucune sensibilisation n’étaient organisés sur le sujet à Bonn.

Il y a aussi une question de “mobilisation” et à contrario de “démobilisation”. Le Maroc s’est placé volontier comme la “porte de l’Afrique”, il a mobiliser les compétences de ses entreprises pour accompagner les futurs chantiers pour le climat. Il a aussi mis en place une réglementation spécifique pour l’écologie et des mesures pour la monnaie nationale… En manque de signaux positifs pour la mise en application des décisions des COP21 et 22, les doutes s’installeront et ensuite la démobilisation.

Actualité Hors COP

Les différentes visites récentes de nos dirigeants (MM. MACRON et PHILIPPE) au Maroc nous laissent une lueur d’optimisme : peut être ils vont préparer le terrain pour 2020, en effet il y aura besoin de nos compétences et nos savoir-faire pour accompagner le Maroc dans le soutien aux pays Africains.

Le cadre et le public:

COP23 : COP22 :

A la COP22, la population des pays d’Afrique était présente, elle s’exprimait sur leurs besoins par la voix des différentes associations présentes. Par exemple, une des associations réclamait le droit à l’accès à des toilettes propres… Dans les salons feutrés de Bonn, on réclamait plutôt des logiciels pour la gestion du business model…

Business (COP23)

Education (COP22)

 

 


 

nov. 15 2017

COP 23 à Bonn: Un premier retour des débats

Après les COP21(Paris) et COP22 (Marrakech), nous participons logiquement à la COP23 qui se déroule actuellement à Bonn en Allemagne.

Voici DC-Days-2017-Key-messages des débats – effectivement, nous ne pouvons pas être partout.

 


 

juin 13 2017

Après COP 22 et la sortie des USA des accords de Paris: Quel avenir pourl’Afrique?

Monsieur Le Président de la République Française a clairement condamné la déclaration récente du Président des États Unis afin de sortir des accords de Paris. En même temps, il a rappelé ce qu’avait dit le président CHIRAC au sommet de la terre : « …il n’y a pas de planète B ».

Et puis, après les accords de Paris  lors de la COP21 il y a eu la COP22 de Marrakech avec ses décisions.

Quel avenir pour ces décisions de la COP22? Et tout particulièrement de la décision des pays, qui reconnaissent leurs responsabilités de l’état actuel de la planète et de ses conséquences pour des populations entières des pays d’Afrique telles sécheresses, températures excessives?

Il s’agit tout simplement de savoir que deviennent ces 100 Milliards de dollars promis lors de la COP22 pour aider ces pays à se développer dans le respect de l’environnement et du développement durable.

Souvenir COP22

Souvenir de la COP22 – pour ceux qui aiment les hologrammes. Et si cela était une inspiration?

mars 16 2017

Conférence pour des séniors allemands sur les objets connectés et Industrie4.0 le 2 mars 2017

Suite à l’invitation du « Seniorenclub Weilheim » Martina Kost a animé une conférence devant une trentaine de seniors allemands en Allemagne : Comment les objets connecté et Industrie 4.0 risquent de modifier notre vie quotidienne.

Une action citoyenne pour un public ouvert et curieux d’apprendre et de comprendre et qui a participé  activement à la discussion.